Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Planète Nano - Bienvenue dans un monde Nano, un ''NanoWorld''
  • : Planète Nano - l'actualité en français des nanotechnologies
  • Contact

Recherche

Texte Libre

 


Je ne veux pas croire.
Je veux savoir !

Carl Sagan
Exobiologiste (1934 - 1996)



 

 

Archives

14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 23:04
Des nanorobots dans des cafards

Sommes-nous prêts à voir les cafards comme de précieux alliés dans la recherche médicale ? Non, certainement pas, continuons à les écraser dans nos cuisines.
Mais nous allons tout de même en garder quelques uns pour la recherche, pour une fois qu'ils vont se rendre utiles !

Des chercheurs de l'Institut Wyss (associé au département de recherche médicale de l'Université d'Harvard) ont injecté des brins d'ADN pré-programmés (des nanorobots) dans des cafards pour des tests dans un organisme vivant. Grâce à des marqueurs fluorescents, les chercheurs ont pu suivre leurs déplacements dans l'insecte.
Ces brins, agencés comme une sorte de panier verrouillé, se déplient comme un origami au contact d'une molécule cible (une protéine par exemple) pour relâcher dans l'organisme une autre molécule. A terme, seules les cellules ciblées (dont les caractéristiques auront été programmées dans le nanorobot) seront traitées.

Si le terme 'nanorobot' a été employé peut-être un peu précocement, c'est en raison de la possibilité offerte aux chercheurs de programmer les brins d'ADN comme un ordinateur classique (avec des portes logiques comme AND, OR, XOR, NAND, NOT, CNOT). Prochainement, ce support pourrait incorporer des programmes de plus en plus complexes pour effectivement devenir de véritables nanorobots.

Daniel Levner de l'Institut Swyss et son équipe (composée également de membres de l’université israélienne de Bar Ilan) espèrent augmenter la capacité de programmation des brins d'ADN pour la rendre équivalente à celle d'un ordinateur 8 bits (un commodore 64 des années 80). Ceci permettrait d'affiner leur capacité à réagir face à toutes sortes de molécules mais aussi à servir d'engrenage pour une future machine moléculaire.

Vidéo de présentation du nanobot par l'Institut Swyss

Liens :

Institut Swyss (Harvard) (lire- en anglais)

Publication dans Nature Nanotechnology (lire - en anglais)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Viotti Philippe - dans Nano - Santé
commenter cet article

commentaires