Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Planète Nano - Bienvenue dans un monde Nano, un ''NanoWorld''
  • : Planète Nano - l'actualité en français des nanotechnologies
  • Contact

Recherche

Texte Libre

 


Je ne veux pas croire.
Je veux savoir !

Carl Sagan
Exobiologiste (1934 - 1996)



 

 

12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 06:47

Blotti au fond de la mer, il y a un homard. Il y sera encore lorsque vous et moi aurons quitté cette Terre car il serait (à moins de se faire dévorer) immortel. Mais l'est-il vraiment ? Réponse en fin d'article...

Aujourd'hui, ce n'est pas cette immortalité présumée qui nous intéressera. Nous allons plutôt les regarder dans les yeux, comme l'a fait une équipe de chercheurs de l'Université américaine du Wisconsin-Madison.

Hongrui Jiang et son équipe ont réussi à reproduire un oeil de crustacé (similaire à ceux des homards, des crevettes ou des crabes). A l'instar des insectes, ces derniers ont des yeux composés : en regardant au microscope électronique, nous pouvons voir des milliers de réflecteurs de lumière en forme de cône.

Schéma simplifié d'un oeil de homard

Schéma simplifié d'un oeil de homard

En imitant cette structure avec des micro tubes de silicium (appelés chambres de réflexion) et en les disposant pour former une demi-sphère parfaite, les chercheurs ont réussi à obtenir une image avec un champ visuel à 180° sans distorsions. Un tel dispositif permet d'éviter la distorsion des couleurs et se révèle très sensible à la lumière. Plus de 168000 chambres de réflexion ont été nécessaires.

La prochaine étape pour améliorer le procédé et finaliser la réplique de l'oeil du homard sera de placer un capteur hémisphérique qui fera office de rétine artificielle.
On peut déjà imaginer de nouvelles générations de caméras miniaturisées ou des yeux artificiels pour de petits robots et des drones.

Gros plan sur l'oeil composé artificiel. On voit une partie des 168000 chambres de réflexion.

Gros plan sur l'oeil composé artificiel. On voit une partie des 168000 chambres de réflexion.

Mais revenons à la longue vie présumée du homard. Et bien il semblerait qu'en fin de compte il ne soit pas "immortel". Récemment, des chercheurs ont estimé l'âge de ces crustacés en comptant les anneaux de croissance (comme ceux d'un arbre) de leur pédoncule oculaire.


Susan Waddy, une éminente spécialiste des homards, en a vu vivre plus de 30 ans en aquarium et estime leur durée de vie à 40 ou 50 ans ; selon elle, ils ne sont pas immortels. Un autre mythe qui s'écroule...

Liens :
Publication scientifique dans la revue Small (lire - en anglais)
Publication sur le site Université de Wisconsin-Madison (lire - en anglais)
Publication scientifique pour l'estimation de l'âge du homard, des crabes et des crevettes (lire - en anglais)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Viotti Philippe - dans Nano - Optique & Photonique
commenter cet article

commentaires