Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Planète Nano - Bienvenue dans un monde Nano, un ''NanoWorld''
  • : Planète Nano - l'actualité en français des nanotechnologies
  • Contact

Recherche

Texte Libre

 


Je ne veux pas croire.
Je veux savoir !

Carl Sagan
Exobiologiste (1934 - 1996)



 

 

15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 11:42

Récemment la presse s'est fait l'écho d'une alerte lancée par l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) dans une publication datée du 30 avril concernant la résistance aux antibiotiques qui prend une ampleur mondiale.
Malheureusement, aucun des articles à ma connaissance n'a approfondi le sujet, ni mentionné les différentes pistes déjà à l'étude pour faire tomber cette résistance.

David Drouin, jeune chercheur québecois de 19 ans, a démontré l'efficacité d'une nouvelle méthode qui affaiblit les bactéries sans les tuer en combinant huile essentielle et probiotique : l'organisme peut ensuite s'en débarrasser et les bactéries ne développent pas de résistance.
Autre pistes parmi beaucoup d'autres, le décryptage du langage (chimique) des bactéries : en brouillant leur langage, les bactéries ne pourraient plus savoir qu'elles sont "agressées" par l'antibiotique et ne développeraient plus de résistance.
 

Une nouvelle voie :
Enfin, et nous replongeons à l'échelle du nanomètre pour cette actualité, des chercheurs ont créé des nano-éponges. A l'UCSD (L'université de Californie à San Diego), Liangfang Zhang et son équipe explorent une autre voie : neutraliser (en les absorbant) les toxines produites, entre autres, par les bactéries. Ils viennent de publier leurs résultats dans la revue Nature Nanotechnology.

Leurs essais très encourageants, conduits sur des souris, ont pu déjouer l'action de toxines qui détruisent les cellules en creusant des trous dans leur membrane. De plus, avec ce même procédé, il est possible de neutraliser différents types toxines présentes dans le sang : il n'est pas nécessaire de créer une nano-éponge spécifique.

 

Une nano-éponge pour combattre les bactéries résistantes aux antibiotiques

Des nano-éponges biodégradables :
D'une taille moyenne de 85 nanomètres, elles sont fabriquées avec des nanoparticules de polymères biodégradables. Elles sont ensuite "dissimulées" (un camouflage astucieux) dans une membrane de globule rouge. Les chercheurs pensent pouvoir mettre plus de 3000 nano-éponges dans cette membrane. Elles sont ensuite introduites dans la circulation sanguine et vont absorber en passant près d'elles les toxines présentes dans le sang. Une fois remplies, le foie se chargera de les évacuer.
Selon le professeur Liangfang Zhang, les tests sur l'animal ont montré que leur procédé était particulièrement efficace contre les infections à staphylocoques. Les nano-éponges pourront également s'attaquer aux toxines présentes dans le venin de certains animaux.

Les essais cliniques sur l'homme seront prochainement lancés.
La guerre contre les bactéries fait rage, nous fourbissons nos nouvelles armes !

Liens :

Rapport de l'OMS sur la résistance aux antibiotiques (lire - en français).

Article et vidéo concernant David Drouin et ses recherches (lire - en français)

Article de l'ASP concernant la recherche sur le language des bactéries (lire - en français)

Publication sur le site de l'UCSD (lire - en anglais).

Publication scientifique dans Nature Nanotechnology (lire - en anglais)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Viotti Philippe - dans Nano - Santé
commenter cet article

commentaires