Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Planète Nano - Bienvenue dans un monde Nano, un ''NanoWorld''
  • : Planète Nano - l'actualité en français des nanotechnologies
  • Contact

Recherche

Texte Libre

 


Je ne veux pas croire.
Je veux savoir !

Carl Sagan
Exobiologiste (1934 - 1996)



 

 

5 juillet 2014 6 05 /07 /juillet /2014 03:31
Une peinture qui change de couleur lorsque le support est trop chaud

Rappelez-vous de ces magnifiques (!) objets souvenirs recouverts de chlorure de cobalt qui changent de couleur et qui indiquent un changement de temps (rose lorsqu'il pleut et bleu quand le soleil revient). Ah oui, et accessoirement, le chlorure de cobalt est un produit toxique. Nous avons aussi pu jouer avec des voitures HotWheels qui changeaient de couleur une fois plongées dans la glace.

Cette brève parenthèse nostalgique va me servir d'analogie pour présenter une innovation américaine mise au point et brevetée par l'Institut de technologie du New Jersey (NJIT). Ce dernier a travaillé conjointement avec l'ARDEC (Armament Research Development and Engineering Center).


Zafar Iqbal et son équipe de chercheurs ont élaboré une peinture qui change de couleur lorsque le support sur lequel elle a été appliquée chauffe trop. Mise au point initialement pour l'armée américaine qui avait besoin de savoir si ses munitions avaient été trop exposées à la chaleur pour être manipulées, cette innovation va tout naturellement par la suite trouver de nombreuses applications civiles et permettre d'éviter de nombreux accidents industriels (un tuyau trop chaud pour être touché, une porte coupe feu avertissant les pompiers du danger, etc.).

Aux alentours de 35°C, la "smart paint" commence à changer de couleur passant progressivement du bleu au rouge suivant l'augmentation de la température. Contrairement aux peintures thermochromiques utilisées sur certains jouets (comme les voitures mentionnées précédemment), la "peinture intelligente" est très résistante aux températures élevées.

Les chercheurs ont travaillé principalement à partir de peintures déjà disponibles sur le marché dans lesquelles ils ont incorporé des nanoparticules (un ou plusieurs polydiacetylènes1 (PDA) et de l'oxyde de zinc).

Comptant encore améliorer le procédé, le professeur Iqbal espère aussi mettre au point des revêtements indiquant si un objet a fait l'objet d'une manipulation brutale (les impacts seraient matérialisés par la peinture) ou exposés à des produits chimiques dangereux voire radioactifs.

Les travaux menés par Zafar Iqbal se sont aussi orientés vers le développement d'encres ayant les mêmes caractéristiques thermochromiques que la "smart paint" et pouvant être utilisées par de simples imprimantes à jet d'encre.

 

 

Une peinture qui change de couleur lorsque le support est trop chaud

1polydiacetylène : chaîne de polymère considérée comme une macromolécule linéaire qui a la faculté de s'aligner facilement et de conduire l'électricité. Les polydiacetylènes ont une réponse optique dans le spectre visible.

Liens :

Publication sur le site de l'Institut technologique du New Jersey
(lire - en anglais)

Brevet US de la "smart paint" (lire - en anglais)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Viotti Philippe - dans Nano - Matériaux
commenter cet article

commentaires

noel 13/09/2016 10:27

ou peut on trouver?