Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Planète Nano - Bienvenue dans un monde Nano, un ''NanoWorld''
  • : Planète Nano - l'actualité en français des nanotechnologies
  • Contact

Recherche

Texte Libre

 


Je ne veux pas croire.
Je veux savoir !

Carl Sagan
Exobiologiste (1934 - 1996)



 

 

5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 02:35
Améliorer le rendement des centrales solaires thermodynamiques

Parmi les usines productrices d’énergies alternatives, les centrales solaires thermodynamiques à concentration sont très intéressantes. Elles fonctionnent comme un four solaire : à l'aide de nombreux miroirs, les rayons du soleil convergent vers une tour qui contient de l’eau pour la transformer en vapeur. Cette vapeur fait tourner des turbines qui vont produire de l’électricité. Le circuit d’eau est fermé et seul le nettoyage des miroirs nécessite un apport d’eau supplémentaire.

Ne pouvant à l’origine fonctionner que durant la journée, certaines se sont équipées de tours faisant chauffer non pas de l’eau mais de l’huile. Cette huile conserve la chaleur et peut continuer à alimenter l’usine un certain temps, même lorsque le soleil est couché.


Un nouveau matériau hybride
Grâce aux nanotechnologies, le rendement devrait pouvoir être optimisé : c’est la promesse faite par les chercheurs de l’université de Californie, San Diego.

Présenté dans la revue Nano Energy, les scientifiques ont mis au point un nouveau matériau capable de convertir près de 90% de la lumière solaire captée en chaleur, de supporter des températures supérieures à 700°C et de durer plusieurs années avant de devoir rénover le capteur solaire, ce qui est loin d’être une sinécure. A l’heure actuelle, les capteurs doivent être rénovés chaque année, immobilisant la centrale et augmentant les coûts d’entretien.

Améliorer le rendement des centrales solaires thermodynamiques

Ce matériau hybride alterne des couches de différentes tailles (de 10 nanomètres à quelques micromètres) lui conférant sa capacité d’absorption de la chaleur. Constitué de nano fils d’oxyde de cuivre et de nano particules d’oxyde de cobalt, il va permettre de chauffer le liquide contenu dans la tour plus rapidement et de restituer la chaleur plus longtemps (dès que le soleil ne sera plus visible).

 

A propos de la centrale d’Ivanpah
Petit aparté sur la centrale thermodynamique d’Ivanpah, inaugurée le 13 février 2014, dans le désert de Mojaves aux Etats-Unis. C’est la plus grande centrale de ce type au monde. Comme un four solaire, les rayons du soleil sont dirigés vers un point convergent : un réservoir d’eau chauffé à plus de 500°C produit ensuite la vapeur nécessaire pour faire tourner les turbines qui génèreront de l’électricité. Elle alimente près de 140 000 foyers.

Présentation de la centrale solaire d’Ivanpah

Présentation de la centrale solaire d’Ivanpah

Liens :

  • Publication scientifique sur Nano Energy (lire – en anglais)
  • Publication sur le site de l’UC San Diego (lire – en anglais)
  • Site de l’université de Californie, San Diego (lire – en anglais)
  • Site officiel de la centrale solaire d’Ivanpah (lire – en anglais)

 

Articles connexes de Planète Nano :

Partager cet article

Repost 0
Publié par Viotti Philippe - dans Nano - Environnement
commenter cet article

commentaires