Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Planète Nano - Bienvenue dans un monde Nano, un ''NanoWorld''
  • : Planète Nano - l'actualité en français des nanotechnologies
  • Contact

Recherche

Texte Libre

 


Je ne veux pas croire.
Je veux savoir !

Carl Sagan
Exobiologiste (1934 - 1996)



 

 

4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 04:45
Des nanoparticules magnétisées pour se débarrasser des caillots sanguins 1000 fois plus rapidement

L’intérieur du corps humain est parcouru par un immense et complexe réseau de tuyauterie. Mis bout à bout, l’ensemble des vaisseaux sanguins et capillaires d’un adulte auraient une longueur de plus de 90 000 km ! Et comme toute tuyauterie, avec le temps, elle finit par s’encrasser et parfois, c’est la catastrophe : un caillot vient obstruer une partie du réseau provoquant crise cardiaque, embolie pulmonaires, thrombose ou AVC.

A l’institut de recherche du complexe hospitalisier Houston Methodist, Paolo Decuzzi et son équipe cherchent à mettre au point un procédé novateur qui permettrait de dissoudre très rapidement les caillots : des nanoparticules magnétisées !

Ces dernières sont composées d’oxyde de fer et de t-PA1 recouvertes d'albumine, une protéine que l’on trouve naturellement dans le sang : cela donne aux nanoparticules le temps d’atteindre et de traiter le caillot avant d’être détectées par le système immunitaire.

En pointant un flux magnétique sur l’endroit à traiter, les nanoparticules vont se concentrer au niveau du caillot et libérer l’enzyme t-PA. Des essais in vivo sur des rongeurs ont déjà été réalisés et ce procédé a permis de dissoudre mille fois plus rapidement qu’auparavant le caillot sanguin tout en maintenant au minimum l’exposition de l’organisme au t-PA.
Les chercheurs ont également compris que la dissolution pouvait encore être accélérée (jusqu’à près de 10 000 fois) en augmentant localement la température (environ 40°C) grâce à des champs magnétiques supplémentaires.

Paolo Decuzzi et son équipe sont très confiants quant aux résultats positifs qu’ils devraient obtenir lors de prochains essais sur l’homme.


1 t-PA (activateur tissulaire du plasminogène, une enzyme que l’on trouve également dans le sang, déjà utilisée pour dissoudre les caillots, mais dangereuse pour les patients en cas d’hémorragie).

 

Liens :

Publication sur le site Houston Methodist (lire – en anglais)

Publication scientifique sur le site Advanced functional Materials (lire – en anglais)

Des nanoparticules magnétisées accélérer la réparation osseuse (lire - en anglais)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Viotti Philippe - dans Nano - Santé
commenter cet article

commentaires